DERNIÈRE ACTUALITÉ

Visiuel-3-Medailles

L’ESPRIT DE FAMILLE

famille Bunan

“La troisième génération d’une famille d’amoureux
de la terre poursuit l’œuvre des pionniers”

S’ENRACINER
DANS UN TERROIR

L’histoire commence avec nos grands-parents vignerons Félix et Lucie. Ils transmettent la passion du vin à leurs enfants Paul et Pierre. Aujourd’hui, nous, Françoise, Claire, Laurent et Philippe, travaillons ensemble, assemblant nos compétences en respectant la tradition familiale. Notre credo : créer de l’émotion et partager notre amour de la terre. En 1954, Paul Bunan, installé à Oran, entend parler pour la première fois de Bandol dans une gazette. Marlon Brando y vit une histoire d‘amour avec une jeune comédienne, fille d’un pêcheur local. Il garde la photo de l‘acteur américain et bien des années après, en 1961, les deux frères posent les fondations des Domaines Bunan à la Cadière d’Azur, en créant le terroir du Moulin des Costes. C’est un coup de cœur pour la région de Bandol et son appellation prestigieuse. En 1969, Pierre Bunan achète le Château la Rouvière au Castellet, un petit terroir orienté plein sud dont les vieilles vignes de Mourvèdre regardent la mer.

Puis en 1978, les deux frères reconstituent le vignoble du Bélouvé, autrefois possédé par des religieux, pour y créer un vin d’appellation Côte de Provence. Ensemble, ces trois terroirs distincts (Moulin des Costes, Château la Rouvière et Bélouvé) forment une entité : les Domaines Bunan.

Dans la création de son vin, notre famille de bâtisseurs témoigne d’une philosophie de l’authentique. Ensemble, nous faisons vivre et grandir le domaine familial dans le respect des traditions afin de transmettre un héritage aux racines profondes. Ainsi, nous baptisons chacun de nos foudres de chêne en hommage à un membre de la famille pour rendre cet héritage vivant.

Var (83) La Cadiere d'Azur - Domaines Bunan - Famille Bunan -

Paul & Pierre, ces hommes de la vigne, du soleil et de la mer, fondateurs des Domaines Bunan, ont passé le flambeau à leurs enfants, même s’ils continuent d’arpenter les vignes avec passion.

Françoise, formée aux beaux-arts, débordante de créativité, a la volonté de mêler différents univers : la création artistique, l’art de vivre et l’art de faire du vin.

Laurent a vinifié son premier vin à l‘âge de 6 ans. Diplômé en œnologie, il est le premier à rejoindre l’activité familiale. Depuis trente ans, il voyage dans le monde pour promouvoir le Bandol. Il développe l’exportation dans de nombreux pays et œuvre pour l’avenir des Domaines.

Claire, un master marketing des vins en poche, a suivi les traces de son père et a repris la direction commerciale. Elle invente de nouvelles manières de faire découvrir les vins et tisse des liens étroits avec les professionnels.

Philippe, ingénieur agronome, aux manettes de la vinification, met tout en œuvre pour créer des vins qui reflètent aussi bien le terroir que les valeurs familiales.

L’HISTOIRE D’UN GRAND VIGNOBLE

histoiredungrandvignoble

“C’est la terre qui fait le vin”

CULTIVER
UNE LONGUE HISTOIRE

Le vignoble de Bandol était déjà très prisé par les Romains au Ve siècle avant JC. Au XVIe siècle, les historiens n’omettaient jamais de citer les crûs de Bandol. Et deux siècles plus tard, ils se retrouvent même à la table de Louis XV, qui les appréciait et en faisait une consommation journalière. Au XVIIIe, l’aptitude du Bandol au transport maritime le fît naviguer sur toutes les mers, jusqu’en Inde, au Brésil et aux Antilles. C’est à ce moment que le vignoble de Bandol prend le nom du port depuis lequel les tonneaux et barriques quittaient les quais. Aujourd’hui, le vignoble bandolais s’épanouit au gré des restanques grâce à l’ensoleillement le plus important du pays et un sol particulièrement riche en calcaire.

Un accident géologique particulier permet aux vignes de s’enraciner dans un sol triasique vieux de 250 millions d’années. C’est ce terroir orienté plein sud regardant la Méditerranée qui fait de Bandol une AOP unique en Provence, et l’une des premières en France (1941). Le Bandol poursuit son exportation à travers le monde grâce à son cépage caractéristique, le Mourvèdre, qui apporte au vin une formidable aptitude au vieillissement. Ses racines peuvent aller jusqu‘à 10 mètres de profondeur pour y puiser sa force et son énergie. Ce cépage donne ainsi un caractère unique aux rouges et aux rosés.

photovendanges1

LE RESPECT DE LA TERRE

“On fait du bon vin quand on respecte la vigne”

S’ENGAGER POUR
NOS VALEURS

Le respect et l’attachement à notre terroir nous ont naturellement portés vers l’agriculture biologique dès 2008. Aujourd’hui, nous plaçons plus que jamais la culture au cœur de notre métier car nous croyons qu’une vigne heureuse offrira toujours un meilleur raisin. La richesse naturelle de nos terroirs nous engage à respecter l’identité de chaque parcelle, à être à l’écoute du rythme de la vigne et de la vie du sol. La pratique culturale vise donc à l’expression la plus achevée des potentialités du terroir.  Désormais, seuls des produits naturels protègent nos raisins et nos terres. L’aménagement et l’entretien des sols, la sélection du végétal, la vendange en vert, le choix précis du moment de la récolte et la cueillette sélective qui tient compte de l’avancement des maturités sont réalisés dans un esprit respectueux de l’environnement et des hommes, afin de préserver l’équilibre naturel et développer une biodiversité plus riche.

Adopter un mode de culture biologique nécessite une observation attentive de la vigne et de son environnement pour pouvoir lui apporter des soins adaptés et minutieux. Cela permet donc de se forger un savoir rigoureux concernant chaque étape de la création du vin, depuis le travail du sol et de la vigne jusqu’à la vinification. Notre connaissance approfondie de la vigne et du terroir nous rend en mesure au fil des années de garantir une constance dans la qualité de nos vins, qui fait la réputation du domaine.

Les convictions que nous avons mises en œuvre dans notre travail depuis des années ont naturellement fait converger nos pratiques avec le cahier des charges des principales certifications qui garantissent le respect de l’environnement et des hommes :

Label AB

Vignobles & Découvertes

HVE

Vigneron indépendant

Label AB :
ni désherbage chimique, ni utilisation de produits de traitement de synthèse, tout est travaillé à la main. Produits chimiques d’origine naturelle : soufre (contre l’oïdium) et sulfate de cuivre (contre le mildiou).

Vignobles & Découvertes
Le label Vignobles & Découvertes nous a été attribué par Atout France en tant que destination à vocation touristique et viticole proposant une offre de prestations touristiques qualifiées, multiples et complémentaires permettant au visiteur de faciliter l’organisation de son séjour.

Haute Valeur Environnementale
Nous suivons la charte qualité QUALENVI (qualité environnement viticole) qui reconnaît les exploitations agricoles engagées dans des démarches particulièrement respectueuses de l’environnement. Notre domaine est certifié Haute Valeur Environnementale (HVE), qui est le plus haut des trois niveaux de cette certification.

Vigneron Indépendant
Le logo Vigneron Indépendant est le signe d’une exigence, l’emblème d’une viticulture indépendante, riche de la diversité des terroirs, des climats, de savoir-faire, d’hommes et de femmes. En accord avec la charte du Vigneron Indépendant,nous nous engageons à cultiver notre vigne en respectant notre terroir, à faire nous-même notre vin dans notre cave, et à commercialiser notre vin en partageant notre passion et en nous perfectionnant dans le respect de la tradition.

L’ART DE VINIFIER

main_grappe

“Exigence passionnée et tradition respectée”

RÉVÉLER L’ÂME DU VIN

Les rouges, après éraflage complet et foulage, font l’objet d’une longue cuvaison, allant de 21 à 31 jours, en cuve inox et bois tronconique, individualisant si nécessaire cépages, mais aussi parcelles. La fermentation s’effectue en s’aidant d’une maitrise des températures, accompagnée de fréquents relevages des jus (cuves inox) ou pigeages (cuves bois). La fermentation achevée, les vins qui pour la plupart sont encore des cépages purs, sont séparés des lies, et continueront d’évoluer avant d’être assemblés pour la création des cuvées. Suivra un élevage de 18 mois et plus en foudre ou barrique de chêne français au cours duquel des soutirages réguliers marieront arômes et structures.

La mise en bouteille s’effectuera après une dernière préparation, à l’optimum de l’élevage. Ces vins de longue garde pourront évoluer pendant encore 10 à 20 ans selon cuvées et millésimes. Les rosés et les blancs sont obtenus par pressurage des raisins entiers et foulés. Les jus sont débourbés en cuve inox, avant fermentation alcoolique effectuée à température régulée. Après élevage d’au moins 6 mois, les vins seront clarifiés avant leur mise en bouteille. Deux caveaux de maturation, d’une capacité totale de 350 000 cols, accueillent rouges, rosés et blancs, le temps pour chacun de s’accomplir avant d’être livré au plaisir du palais.